Visiter Terres d’oiseaux et les marais du Blayais
Sud-Ouest Éditions, 2012, 32 pages. Photographies de Thierry Racinais.
 
 
« L’estuaire de la Gironde représente
le plus grand axe naturel migratoire d’Europe. »

Au cours de leur périple, de nombreuses espèces d’oiseaux s’accordent ainsi
une pause plus ou moins prolongée sur ses deux rives.

Niché dans les marais du Blayais, sur la rive droite de l’estuaire,
le parc ornithologique Terres d’oiseaux constitue pour eux une escale de choix.

Terre d’accueil de la gent ailée, cet espace préservé – ouvert depuis l’été 2010 –
est aussi un merveilleux terrain de jeu pour tous les amoureux de l’avifaune
et les curieux de Nature, petits ou grands.
 
À arpenter sans modération, mais avec le plus grand respect.
 

 

Visiter le phare de Cordouan
Sud-Ouest Éditions, 2011, 32 pages. Photographies de Thierry Racinais.
 
   

« Roi des phares et phare des rois »

Les qualificatifs élogieux ne manquent pas pour désigner le phare de Cordouan érigé sur un îlot rocheux à l’entrée de l’estuaire de la Gironde. Classé Monument historique en même temps que Notre-Dame de Paris, l’édifice fête en 2011 les 400 ans de sa lumineuse signature au-dessus des flots.

Depuis quatre siècles, la même émotion étreint le visiteur débarqué sur un improbable banc de sable découvert par chaque basse mer. Car si Cordouan est d’abord un phare, destiné à faciliter la navigation dans ces parages dangereux, c’est aussi une prouesse architecturale, un défi lancé au temps et aux hommes qui passent.
 


Guide de l'estuaire de la Gironde
Sud-Ouest Éditions, 2010, 168 pages. Photographies de Thierry Racinais.
 

« Nous autres, gens de l’estuaire, on nous ignore ; on ignore nos mœurs, nos rives et nos eaux », déplorait il y a encore quelques années l’écrivain Pierre Siré
 
Il serait heureux de constater combien l’estuaire suscite aujourd’hui de convoitises et d’appétits nouveaux. Traits d’union entre les deux rives, l’île Nouvelle ou encore le phare de Patiras sont ouverts à la visite. De nouveaux sentiers pédestres sont désormais proposés en Médoc. Entre Bordeaux, Pauillac et Blaye, le tourisme fluvial tente une percée tandis que Terre d’oiseaux cherche à attirer les amoureux d’une avifaune riche et (encore) méconnue.

Marais côtiers, rives escarpées, falaises calcaires, sites troglodytes, phares, châteaux viticoles, sites classés… ce guide propose de faire découvrir ou redécouvrir le patrimoine naturel et culturel estuarien. Un patrimoine commun aux départements de la Gironde et de la Charente-Maritime, riche d’un passé prestigieux et porteur d’avenir.

À pied, à vélo, en bateau, il faut flâner sur ses berges, laisser ses pensées dériver au fil de ses eaux blondes, prendre le temps de s’arrêter pour laisser la magie opérer.
 



Le Liban
Hachette, 1997, 80 pages.
 
 
Situé au carrefour de plusieurs civilisations, tiraillé par de multiples appétits.

Le Liban, appelé jadis "perle de l’Orient", a connu quinze années d’une guerre fratricide qui a laissé des traces indélébiles. Quels en ont été les facteurs ? Comment s’effectue la reconstruction ? Que reste-t-il de l’idéal libanais d’une société multiconfessionnelle et libérale ?

Un ouvrage né d’un compagnonnage d’un an, à Paris, avec l’ancien Président de la république libanaise Amine Gemayel, aujourd'hui de retour au pays.