Agenda

Pas d'actualité à venir
    Site de André Duprat

    "La Nuit d'Etang", à paraître en septembre 2018

    La Nuit d'Etang,

    d'André Duprat

    à paraître aux Editions Henry

    En mars fêtez le Printemps des poètes avec la Compagnie Chauffe-Brûle

     
    Chronique_mars_2018.jpg
     
     
     

     

    L'installation "Les ouailles rouges"

     

    Dans le grand parc de la ville de Saint-Junien l'installation "Les ouailles rouges" est terminée

    1033.JPG

    1034.JPG

    1037.JPG

    1039.JPG

     

    André Duprat et les éditions Brémond vous invitent au Salon PAGE(S)

    salon_pages2017.JPG
     

     

    André Duprat, invité à la 14ème édition de Polypoésies

    Aff_3_POLYPO.JPG

     

    Animation : Alain Lacouchie

    Le centre d’action poétique

    présente

    « Polypoésies »

    14° édition

    invité :

    André Duprat

    lecture avec Christiane Izaret de la troupe ‘Garance’

     

    vendredi 13 octobre 2017, bibliothèque francophone multimédia - Limoges

    'Polypoésies’ a déjà reçu :

    les poètes et écrivains : Marie-Noëlle Agniau, Patrick Aspe, Ingrid Auriol, Philippe Biget, Laurent Bourdelas, Martine Chaisaux, Jean-Louis Clarac, Danièle Corre, Louis Dubost, André Duprat, Thomas Duranteau, Bernard Fournier (de l’académie Mallarmé), Josyane de Jésus-Berger, Alain Lacouchie, Gilles Lades (2 passages), Nicole Laurent-Catrice, Jean-Claude Martin, Jean-François Mathé, Isabelle Normand, Alain Richer, Nathalie Ringaud, Jean-Pierre Thuillat, Jean-Claude Valin.  

    ***

    FRICHES

    Cahiers de Poésie Verte

    Le Gravier de Glandon

    87500  SAINT-YRIEIX

    Direction et administration : Jean-Pierre Thuillat

    e-mail : jeanpierre.thuillat@wanadoo.fr

    ***

    Comité :

    Philippe Biget, Eric Dazzan, Alain Freixe, Alain Lacouchie, Gilles Lades, Jean-François Mathé, Roland Nadaus, Sylvie Principaud, Josette Ségura et Jean-Pierre Thuillat.

    Abonnements : 3 numéros

    France : 25€                Autres pays : 35€             Soutien à partir de 50€

    (Chèques à l’ordre de Cahiers de Poésie Verte – CCP. Limoges N° 370-84 K)

    ***

    Revue fondée en 1983 et réalisée en typographie traditionnelle sur linotype

    par le Moulin du Got, atelier artisanal et associatif.

             

     André Duprat

    Biographie d’André Duprat pour les Editions Jacques Brémond

    Né en 1947 en Limousin, le poète publie son premier recueil en 1978 et collabore à diverses revues comme Friches, La Grappe, A L’INDEX,.... Depuis, plus de trente-cinq parutions ont vu le jour chez divers éditeurs : Edition Océanes, de Surtis, Apeiron, et surtout J. Brémond. Nombre de personnalités littéraires comme Antoine Blondin, Régine Détambel lui témoignèrent par des préfaces intérêt et attention.

    Parmi eux, Jean Rousselot écrivit en 1997 dans la préface de Les liens du temps, « correspondances créatives » autour du poète par des peintres et sculpteurs (Achimsky, Ipoustéguy, Ma Desheng, Cosentino, Ehanno, Jaume Boyé) :

    « Quand André Duprat nous dit dans Le Lit des Sentes, afin d’apaiser l’appétit de vos encouragements vous reprendrez bien un peu de mes limites, personnellement, je reprendrai toujours volontiers « du » Duprat. Comme je reprends du Char, du La Rochefoucauld ou du Chamfort… »

    Depuis, André Duprat allie sa passion pour la peinture en émaillant son parcours éditorial de collaborations avec les peintres.

    Le 14 Août 2017                                      

    Co Millet (directeur de la revue littéraire La Grappe)

     

    la  nuit  d’étang

    Mes yeux dans cet étang sauvent mon eau à la bouche… Onde dits d’onde…

    Devant l’abri muse, étang sous cieux comme on est sous tutelle, je glisse vers une contemplation, propre au regard songeur ; des vagues somnolentes -rocking-chair des yeux- distillent un confort d’âme, à nul autre pareil… Le clapot –pouls de peu- caresse l’inconscient dans un savant repos. De cette berceuse natale, je suis ami, aussi client. Le passé et l’avenir pareils à des inséparables se posent comme un présent. Et l’onde ondulante m’embarque sur la chaloupe des passages…

    Ainsi, assis, le cul entre deux aubes, je liquide par le fond nuits blanches et vitesse vaine. Voici donc la sagesse, cette offrande de fleur de ciel à la nuit d’étang... Imagine, comme de ce bain nourricier s’élève une brume, féérie frivole à l’usage du dilettante ; image, comme tombe un brouillard, plomb à charge des élans fantômes. Tout est dit entre deux temps… Autour, échasses d’ombre longue, puis, chaussée ligne de force, enfin en contre-bas, s’applique la cretonne effervescente des pâtures…

    L’étang n’est pas une addition de courants relatifs, il s’annonce, tel un tout, en odes mineures au service d’un passager du moment… Ici le vent s’active comme une distraction, Ici, les limites bornées savent l’oubli des contraintes par les répétitions, ici, l’austère est bain de recul, ici, dès potron-minet la lune s’éclipse avec reflets, s’efface au saut du songe, ici, l’obscur se met à l’ombre et les apparences sombrent dans un regard fixé à l’ultime voyage…

    Ici et là, le mot d’esprit des lieux fait mouche comme on se défend de plaire, ici et là, pétille pétulante l’accroche luisante d’un cerne en goguette. Ici et là au détour d’une sente secrète, d’un chicot racinaire, d’un rocher domestique, l’ennui, le bel ennui invente l’évasion. Le paysage, à la fois maître d’école, maître d’apprentissage et maître ès sens, structure les intuitions pensives. Et dans ces ondes courtes où planche le regardeur comme le regardant, je voyage hors peau….

    Etang, je te tutoie comme l’ami de la famille. Autrefois, cette pièce d’eau semblait servir de pas de porte, de prolongations ménagères, d’enceinte des nues, aujourd’hui elle s’identifie, s’intensifie comme une vie intérieure… Si la contemplation fourmille des attentes qu’elle désire transformer en lendemains, son bilan chavire aussi vite que sa mise à l’eau. En surface, une auto hypnose développe un nuancier à l’usage de chacun : le jour fait sa nuit…

    L’étang n’a pas l’ampleur à offrir en partage, il a plus grand : le mystère abordé par l’aperçu et bordé par l’ombre portée des œillères, l’intime au feu de bois dans le soleil oblique de l’automne, la bruine pénétrant dans le paletot massif du solitaire et les secrets murmures des reflets admis en poésie. Ainsi soit-il du premier souffle comme du dernier… Tout est moi dans cet étang jonché de notes mortes. Tout est moi : le moindre et la sensation possible.

    André Duprat

    André Duprat sera présent au Marché de la poésie

    affichemarche.JPG
     
    marche_poesie.JPG
     

     

    Une nostalgie nombreuse d’André Duprat

    BC1.JPG
     
    BC2.JPG
     

    BdC_Duprat_OK.pdf

    Présentation d'Une Nostalgie nombreuse d'André Duprat

    nostalgie.JPG
     

    printps.JPG

     

     

    Rencontre d'André Duprat sur le thème du village martyr d'Ouradour-sur-Glane

    invitation.JPG
     

     

    Signature d'André Duprat au Marché de la poésie

    Signature le samedi 13 et le dimanche 14 juin 2015
    A partir de 16h
    Au marché de la poésie de Paris
    Place saint-Sulpice 6ème
    Editions Jacques Brémond stand 508-512
    Avec André Duprat

    (Le manuscrit Une Nostalgie Nombreuse qui a obtenu à l’unanimité

    la bourse de création contemporaine 2014 Gina Chenouard / Société des Gens De Lettres

    sortira aux Editions Jacques Brémond à l’hiver 2015).

    - page 1 de 2