Né en 1958, Rémi Boyer a commencé très tôt l’exploration du monde des avant-gardes, de l’initiation et des philosophies de l’éveil. Il travaille depuis à une nouvelle alliance entre philosophies de l’éveil et avant-gardes artistiques.
Considérant la littérature comme une forme de métaphysique, il s’est inscrit activement dans le mouvement des revues dès les années 80, notamment par l’expérience exceptionnelle de la revue de traditions et d’avant-gardes, L’Originel, dirigée par Charles Antoni puis, plus tard, au sein de Pris de Peur et Mange Monde, revues de la Maison des Surréalistes de Cordes-sur-Ciel.
Il a aussi collaboré ou collabore à diverses revues en Europe dont L’écho des poneys, Supérieur Inconnu, Place aux sens, La Soeur de l’Ange, Cahiers chroniques, Initiera, Historia occultae, Les Cahiers de l’Ailleurs, etc.
Il contribue depuis 2007 aux magazines électroniques Vendémiaire et La faute à Diderot.
Il anime, depuis 1992, la revue L’Esprit des Choses, spécialisée dans la philosophie de Louis-Claude de Saint-Martin, le martinisme, la franc-maçonnerie et, depuis 1996, la chronique littéraire La Lettre du Crocodile.
Il fut directeur de collection chez Kiveli (Athènes), maison dirigée par Triantaphyllos Kotzamanis et chez Rafael de Surtis (collection Grimoires). Après avoir assuré l’édition de l’œuvre de Claude Bruley, il a lancé, toujours chez Rafael de Surtis, Les Cahiers Lima de Freitas, placés sous l’égide de La Société d’Etudes et de Recherches sur le Cinquième Empire
Membre du Movimento Internacional Lusófono, auteur Lusophile d’une vingtaine d’essais traduits en plusieurs langues, plus particulièrement en portugais, il est aussi auteur de nouvelles, poèmes, contes philosophiques et de textes destinés à l’animation de discussion philosophique avec les enfants.
         Calligraphe, imprégné de culture extrême-orientale, il illustre parfois lui-même ses livres mais fait le plus souvent appel à des artistes originaux comme Lima de Freitas, Jean-Gabriel Jonin, Virginie Rapiat, Françoise Pelherbe, Carlos Barahona Possollo…